Une visite à l’expo « Déboutonner la mode » à Paris

Déboutonner la mode

Ca a été in extremis, mais je suis finalement allée visiter l’exposition « Déboutonner la mode » au musée des Arts Décoratifs à Paris. Et franchement ca valait le coup. Je vous dis ca mais c’est un peu tard car dimanche (19 juillet) était le dernier jour de présentation. Je ne sais pas pour combien de temps encore la page sera disponible sur le net, mais je vous invite à aller jeter un coup d’œil du côté du site du musée, par ici.

Voilà une petite sélection de ce qu’on pouvait y voir (n’hésitez pas à cliquer sur les images pour les voir en pleine page) :

boutons céramique boutons perle Des boutons de différentes matières

costume Des costumes anciens

boutons boutons nacre parure boutons boutons précieux gamme de boutons Des boutons de toutes les époques

bottines à boutons  vêtements anciens Des boutons en situation

boutons précieux boutons produits à Meru Des boutons précieux de toutes sortes. J’étais contente de retrouver des boutons de la fabrique de Meru dans l’Oise, que j’ai eu l’occasion de visiter et que je vous recommande (voir mon article par ici).

boutons Hamm 3 pans de mur entiers dédiés au créateur Henri Hamm, 1910-1920.

détail bouton Hamm détail bouton Hamm détail bouton Hamm détail bouton Hamm Toute petite sélection de Hamm

boutons modernes Des boutons plus modernes

vêtements de créateurs vêtements de créateurs Des boutons sur les robes de créateurs

livre de mode Des articles et des catalogues de mercerie, des extraits de livres de mode.

boutons Line Vautrin A la fin de l’exposition, des tableaux dédiés chacun à un créateur de bouton connu. Ici Line Vautrin. (Spéciale dédicace à quelqu’un qui se reconnaîtra)

bouton Lalique bouton Lalique Et mon préféré, comme toujours, j’ai nommé Lalique.

Je n’ai pas trouvé mention d’un BONFIL, mais j’avoue que certains boutons de la même époque m’ont fortement fait penser à son style. Vous pouvez retrouver les miens dans le vide-cousette.

Mon avis : des objets de qualité, une couverture du sujet bien large. Mon grand regret est le manque de lumière (parfois même les panneaux explicatifs étaient limite lisibles) et l’utilisation de beaucoup de vocabulaire technique sans en donner d’explication. Je regrette aussi (mais je suis peut être juste pas douée) le fait qu’aucun « sens de visite » ne soit proposé, ce qui fait que j’ai tout vu dans le désordre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

One thought on “Une visite à l’expo « Déboutonner la mode » à Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *