J’ai lu… Le guide des entrepreneuses créatives

Après avoir lu attentivement leur premier opus, voici que Sophie-Charlotte Chapman et Sandrine Franchet redonnent un coup de pouce à toutes les créatives. Toutes ? Oui : les débutantes comme les expérimentées, on a toute quelque chose à apprendre du Guide des entrepreneuses créatives.

couv guide entrepreneuses creatives

(Source de l’image : le site des entrepreneuses-creatives)

Dans le premier volume, on trouvait toutes les étapes du lancement d’un business créatif. Dans celui-ci, c’est plutôt le développement et la gestion au quotidien de ce business qui est abordé. Continue reading »

Rendez-vous sur Hellocoton !

La MAC* arrive chez le grand suédois !

Alors stop : oui je sais ils vendent des MAC* chez Ikea depuis un bout de temps. Mais moi je vais vous parler de leur catalogue. 😉 Vous vous souvenez peut être dans mon précédent article que je déplorais le fait que la MAC* ne soit jamais représentée dans leurs tableaux ? Et bien regardez plutôt :

MAC ikea Si si, c’est vrai ! Voilà enfin l’entrée de la MAC dans les sacro-saints tableaux du catalogue Ikea. J’avoue, ca ne va pas changer la face du monde, mais j’aime voir les modes évoluer… dans le bon sens. Et ca me donne l’espoir de voir des meubles dans ces catalogues enfin pensés pour les loisirs créatifs et la couture en particulier. Mais voilà, c’est pas encore pour demain. Continue reading »

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai lu… Savoir vendre ses créations

Aujourd’hui, je me lance : j’avoue j’ai lu un autre livre que ceux des entrepreneuses créatives. Il s’agit de « Savoir vendre ses créations », de Torie Jayne, aux éditions Marie Claire.

Savoir vendre ses créations(source photo : amazon.fr)

Il me faisait de l’œil depuis un bout de temps, car je voulais avoir un autre point de vue que celui (que j’aime beaucoup en passant) des Entrepreneuses créatives. Alors voilà mon avis. Il est mitigé, je l’avoue. Continue reading »

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai lu pour vous : l’atelier créatif des soutifs

Aujourd’hui, je vous propose une petite lecture pleine de bonnes idées et pour la bonne cause :

l'atelier créatif des soutifs

L’atelier créatif des soutifs, par Kathryn Kemp-Griffin, de Pink Bra Bazaar aux éditions Larousse. Voilà une idée pleine d’humour et de bonne humeur : comment recycler ou détourner ses soutiens-gorges !
Continue reading »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le coin couture selon Leroy Merlin

J’ai reçu récemment dans ma boîte aux lettres un prospectus de chez Leroy Merlin. Et comme précédemment avec Ikea (voir mon article ici), j’ai souri en regardant la vision qu’ils ont du coin couture. Notez qu’il y a du mieux (d’après moi)…

Voici les images qui nous concernent :

coin couture

Continue reading »

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai lu… Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Aller ce coup ci, on fait culturel. J’ai tout juste terminé le livre « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » de Jonas Jonasson.

Ok, le livre date de 2009, et ok, on me l’a offert il y a quasiment un an. Mais en 2009 il n’était écrit qu’en suédois, et puis c’est fou comme le temps passe vite, hein ? 😉 Continue reading »

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai lu pour vous… Vendre et mettre en avant ses créations.

Voici mon dernier livre terminé en date : « Vendre et mettre en avant ses créations ».

couv_VendreEtMettreEnAvantSesCreations_Couv_01 DSC_0894

(Source des images : le site des entrepreneuses-creatives)

J’ai mis un temps fou à le terminer, et pourtant je l’avais acheté dans les tout premiers jours ! Il est co-écrit par Sandrine Franchet (Cousette entre copines) et Sophie-Charlotte Chapman (Ma Petite Valisette). Rassurez vous, le fait que je ne dévore pas en une semaine n’est pas du tout un gage de mauvaise qualité !

Je ne vais pas redire tout ce qui a été dit déjà (depuis le temps !) sur ce livre, puisque effectivement c’est une mine d’informations, du tout début à la fin du processus de mise en place d’une commercialisation de ses articles créatifs.

Cela passe par des aspects techniques (qu’est ce qu’un hash-tag), des aspects juridiques (quel type d’entreprise créer pour quel but)… Ca va même plus loin en nous parlant aussi du passage à l’international. J’avoue, on a parfois des étoiles dans les yeux en le lisant. En plus, tous les chapitres sont idéalement illustrés par les propos de personnes bien informées (selon le cas, créatrice, manager, coach en gestion…) Un travail de fourmi !

En fait, une fois terminée la lecture du livre, je me suis dit que si quelque chose aurait dû être ajouté dans ce livre… Ca n’aurait pu être que les formulaires d’inscription pour une auto entreprise, la lettre type pour un contrat commercial etc. Rien de moins, car tout le reste semble y être ! (comprenez : le livre est très complet!)

De belles photos, des explications concrètes… Mais alors, pourquoi on ne réussit pas toutes, avec ce même mode d’emploi ? Surement parce que, comme à l’école, on a toutes un degré d’implication différent. Par exemple pour Soanity, j’ai bien lu le chapitre sur « définir son client potentiel ». J’ai bien lu toutes les questions proposées pour m’aider à y répondre. Mais non, je ne sais pas y répondre, voire je ne veux pas. Parce que je n’arrive pas à définir une « clientèle » (je n’aime toujours pas ce mot) : l’idée d’écarter d’office des visiteurs me déplait. Mais le livre a raison, c’est juste que je n’y suis pas préparée 🙂

Un autre exemple ? La présence sur les réseaux sociaux : il est dit qu’un blog c’est bien, mais qu’il faut y drainer du flux. Logique ! Mais autant Soanity est présente sur Facebook, Pinterest et maintenant Hellocoton, autant je refuse d’y ajouter encore du temps de gestion sur Google+ ou Instagram… J’ai déjà peu de temps après le travail, alors si je veux continuer à coudre un peu… 😉

Ce que je veux dire par là c’est que ce livre contient tout, à chacun d’y piocher ce dont il/elle a besoin en fonction de son état d’avancement, ses envies. Dans mon cas, je ne peux pas en faire mon métier (en tous cas pas pour le moment) : je ne peux donc pas investir tout le temps que prendraient les bonnes pistes données dans ce livre.

En conclusion, je dirais… Que celles qui ne l’ont pas encore courent l’acheter ! Sans compter que mine de rien on peut découvrir pas mal de nouveaux créateurs en suivant les liens des témoignages ! J’ai terminé de le lire, c’est vrai… Mais je vais le garder à portée de main un bout de temps encore ! 😉

Bonne journée (et bonne lecture) !

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai lu pour vous… Les chemises font la déco.

Aujourd’hui je vais vous parler de ma dernière lecture :

47197582_10413123   47197582_10413124

Les chemises font la déco, de Juliet Bawden aux éditions Chêne loisirs, paru en 2012.

Ah oui, je sais, je ne lis pas forcément que des nouveautés. Mais bon, je suis tombée dessus par hasard, et j’ai de suite accroché au thème.

L’idée est de nous montrer combien les chemises inutilisées sont une mine d’inspiration et de matière pour nos projets créatifs.

J’ai beaucoup aimé l’historique de la chemise, puis la description des différentes parties à découper, avec à chaque fois une référence aux projets du livre.

S’en suit la description de 30 projets créatifs, avec patrons pour certains, et faits à partir de ces fameuses chemises. Les projets sont proposés en quatre chapitres, selon le type des chemises utilisées : « sport », « bohème », « business » et « plein air ». Ca va du très simple (découper la chemise et la coller), au complexe (découper, réagencer, coudre avec différentes techniques, avec confection et utilisation de biais, de passepoil…) , mais rien n’est hors de portée d’une couturière débutante ayant un peu de patience. J’ai trouvé les instructions précises, les dessins et illustrations clairs et les images donnent envie de tout essayer (je ne mets pas de photos de l’intérieur pour des questions de droit d’auteur).

Au final, on nous propose de faire : des coussins, des peluches, des tabliers, des fanions, des trousses à bijoux, des housses de couette ou de chaises, des pochettes et même une tête de lit ! (Je ne mets pas tout, ca sera la surprise). C’est varié et de bon goût.

Si j’avais un conseil à donner pour améliorer ce livre, je dirais de mettre encore plus l’accent sur la spécificité d’une chemise. Ici on utilise très bien la boutonnière, un peu les cols, mais souvent on utilise le plat du tissu comme… un tissu. Un des projets par exemple présente une utilisation originale d’une manche, sans la découdre. Et là ca devient chouette, car on garde l’idée que c’est une chemise et non plus juste du tissu. Par exemple, dans deux projets moi j’ai utilisé des manches de chemise comme pochon de doublure. Ca a une taille fixe, certes, mais c’est classe à utiliser ! Exemple ici et . Donc… encore plus de ca, s’il vous plait ! 😉

Donc, pour résumer, je recommande ce livre ! Aux débutant(e)s comme aux confirmé(e)s, pour ceux (et celles) qui veulent réellement réutiliser des chemises inutiles comme pour ceux (et celles) qui veulent avoir des jolies idées à réaliser avec autre chose que des chemises (les doudous, les chapeaux et les patchworks sont facilement adaptables !)

Bonne lecture !

Rendez-vous sur Hellocoton !